Vive-la-vive-montessori.fr » cours » Freinet : sur quoi se base cette méthode pédagogique ?

Freinet : sur quoi se base cette méthode pédagogique ?

Comme la méthode Montessori, la méthode Freinet a comme point de départ des observations faites sur des enfants. Elle part du principe qu’en laissant l’enfant découvrir par lui-même et mener ses propres expériences, il retiendra mieux et plus durablement.

Biographie de Célestin Freinet

Célestin Freinet est né dans un modeste village des Alpes-Maritimes nommé Gars d’un père cultivateur et d’une mère épicière. Devenu instituteur en 1914, Freinet part quelques temps plus tard rejoindre les troupes françaises durant la première guerre mondiale. De cet épisode, il gardera de graves problèmes de santé car ayant reçu une balle en plein poumon.

En 1920, il devient instituteur adjoint à Bar-sur-Loup et c’est là qu’il commence à poser les bases d’une nouvelle méthode d’apprentissage. Initialement, Célestin Freinet cherchait une méthode qui convienne à la fragilité de sa santé. Plusieurs articles publiés dans des revus de renom s’en sont suivis. Ses nombreux voyages, notamment aux Etats-Unis et en Allemagne où des méthodes d’apprentissage novatrices ont été appliquées ont été une importante source d’inspiration dans l’élaboration de sa méthode.

Ouvertement anticlérical et communiste, Freinet a eu quelques démêlés avec l’extrême droite et décide de partir à Vence où il fonde sa propre école à partir de 1934. Cet endroit devient alors son lieu d’expérimentation dans lequel il peaufinera sa méthode d’apprentissage qu’il qualifie de moderne. En 1963, Freinet a publié un livre intitulé « méthode naturelle de lecture » dans lequel il reprend les principes de sa méthode.

Pour mettre au point cette méthode, Freinet s’est directement inspiré de sa fille Madeleine. Il s’est rendu compte qu’elle avait appris la lecture sans avoir reçu de leçon particulière mais en la laissant en découvrir les principes par elle-même. Il a fait le même constat pour d’autres disciplines et a fini par conclure que le tâtonnement expérimental était la meilleure façon d’apprendre. Avec l’aide de sa femme Elise et de certains autres instituteurs, il a appliqué cette méthode sur ses élèves et en a développé les principes. Sa femme qui est aussi artiste a élargi son principe au dessin.

Quels sont les principes de la pédagogie Freinet ?

  • Le tâtonnement expérimental et l’auto-apprentissage : la pédagogie Freinet rejette le modèle classique d’apprentissage et refuse d’obliger les enfants à suivre un modèle prédéfini. Au lieu de ça, elle les encourage à explorer par eux-mêmes pour aboutir à des découvertes.
  • L’échange et la critique : chaque élève peut émettre un avis sur le travail des autres. Il peut s’exprimer librement et intervenir dans l’élaboration du programme.
  • Relation avec le professeur : l’élève est mis sur un même pied d’égalité avec son instituteur et d’ailleurs celui-ci ne devrait pas occuper l’estrade qui exprime l’autorité. Le professeur est là pour orienter et conseiller mais pas pour imposer, c’est ce qui est appelé la part du maître.
  • Le plan de travail personnel : Freinet avance que chaque enfant a une propension naturelle à aimer le travail. Il doit élaborer son propre plan de travail selon ses spécificités et ce qu’il considère comme utile d’apprendre.